Données clés

  • La rencontre

    « De plus en plus de couples trouvent l’amour grâce à Internet et aux applications de rencontre. »

    La plupart des couples mariés (24 %) font connaissance via des amis en commun. De façon étonnante, la deuxième place revient à l'Internet et aux applications de rencontre : pas moins de 16 % des couples mariés se sont rencontrés de cette façon, détrônant le milieu professionnel (15 %).
    Bien que le cercle familial soit le facteur le plus fréquemment mentionné par presque tous les groupes, l’importance des applications ne fait qu’augmenter avec l’âge. Ainsi, 23 % des répondants entre 36 et 40 ans ont connu leur partenaire en ligne – la même proportion que via le cercle amical. Le chiffre grimpe à 26 % pour les gens âgés entre 40 et 50 ans.

    En savoir plus

  • Les motivations pour se marier

    « Pourquoi on se marie ? Par amour… et pour faire la fête ! ».

    Les Français se marient par amour. Ainsi, 95 % des personnes interrogées ont déclaré que le mariage en tant que symbole d'amour et d'unité était une raison importante à très importante de se marier. Sans surprise, la fête arrive en deuxième position, puisque 90 % des Français la considèrent comme une motivation cruciale ! Fonder une famille est aussi un motif décisif pour 70 % des répondants.
    Cependant, les motifs plus rationnels peuvent également jouer un rôle. Pour 56 % des répondants, les procurations légales constituent une motivation importante. 17 % des personnes interrogées citent les avantages fiscaux.
    Par ailleurs, 40 % des répondants considèrent les raisons religieuses comme négligeables.

    En savoir plus

  • Le type d’union

    « Dans certaines régions, les mariages laïques dépassent les mariages religieux. »

    En 2020, 69 % des couples ont opté pour un mariage civil. Seuls 19 % ont célébré un mariage religieux, faisant écho au recul des noces célébrées dans les paroisses. Une tendance qu’on observe en France depuis plusieurs années, et qui s’est accentuée par l’apparition du Covid-19. Le mariage laïque a été choisi par 12 % des répondants. Les cérémonies laïques sont particulièrement appréciées dans les Hauts-de-France, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, et en Occitanie. Par contraste, elles sont boudées en Ile-de-France (4%), où le mariage religieux domine nettement (13 %).

    En savoir plus

  • Budget

    « Un mariage coûte généralement entre 10 000 et 15 000 euros : 22 % des Français ont investi cette somme dans leurs noces »

    Ce n’est un secret pour personne, se marier représente un investissement important ! 22 % des personnes interrogées ont déclaré avoir dépensé entre 10 000 et 15 000 euros pour leur mariage. Une minorité de 3 % a aussi décidé de se faire vraiment plaisir, avec un montant allant de 25 000 à 30 000 euros.
    Si 17 % des personnes sondées ont déclaré avoir dépensé entre 6 000 et 10 000 euros, 12 % se sont passés la bague au doigt avec un budget inférieur à 6 000 euros, indiquant que les micro-weddings et mariages en petit comité n’ont pas fini de séduire en France – particulièrement aux temps du Coronavirus.

    En savoir plus

  • Tabous

    « Se jeter sur le buffet avant tout le monde est inadmissible ! »

    Preuve de la relation privilégiée qu’entretiennent les Français avec la nourriture, le tabou suprême pour 41 % des sondés concerne les invités qui se ruent sur le buffet avant qu’il ne soit ouvert. Étonnamment, 47 % n’ont pas de problèmes particuliers avec les invitées vêtues de blanc, et 64 % trouvent acceptable de ne pas offrir de cadeau.
    Mais avis aux fêtards : 30 % des couples trouvent inadmissible que les invités boivent trop d’alcool !

    En savoir plus

  • Le mariage aux temps du Corona

    « Mes noces auront-elles lieu ? L’incertitude et le stress marquent la saison des mariages. »

    Les invitations ont été envoyées, les lieux ont été réservés, le menu a été choisi – et la pandémie a tout bouleversé, créant de nouvelles sources de stress. En 2020, 90 % des couples craignaient que les noces ne puissent pas avoir lieu à la date prévue. La nécessité de maintenir les normes d’hygiène et de distanciation pendant la cérémonie, ainsi que la réduction de la liste des invités ont causé leur lot de nuits blanches à 43 et 42 % des sondés, respectivement.
    Cette situation a eu des conséquences négatives sur l’état émotionnel des couples : 37 % ont perdu de leur enthousiasme à l’idée de se marier. La pandémie a également eu un impact financier : 12 % des couples ont dû enregistrer des pertes de plus de 1 000 euros.

    En savoir plus

Livre blanc

Téléchargez l'intégralité du contenu de l'étude sous forme de livre blanc.

Infographies

Tous les résultats de l'étude en un coup d'œil.

Mariage et Covid-19

Un défi pour 75 % des couples

« 37 % des couples ne se réjouissent plus à l’idée de se marier. »

Le Coronavirus continue d'être une source d'incertitude pour de nombreux couples : en 2021, 75 % ignorent encore si leur mariage pourra bel et bien avoir lieu. 37 % affirment ne plus se réjouir autant à l’idée de se marier. La moitié des répondants ne sont même pas certains de pouvoir se marier cette année.

Dans cette étude exclusive sur le mariage, 1 033 Français mariés ou sur le point de se marier ont été interrogés sur leur ressenti, leurs expériences et les leçons tirées de leur mariage aux temps du Coronavirus. Les réponses des couples dont le mariage a été repoussé à cause de la pandémie ont été analysées séparément des réponses des couples dont le mariage a pu avoir lieu.

La faireparterie a rassemblé toutes les informations importantes dans un guide sur les mariages aux temps du Corona. Le guide est mis à jour régulièrement et contient toutes les réponses à vos questions. Pour les couples qui ont décidé de reporter leur mariage, la faireparterie a conçu des cartes spéciales « Carte mariage reporté » - transformant la déception des invités en anticipation.

Report du mariage pour cause de Corona

Mariage reporté deux fois : pour 29 % des couples, le cauchemar est devenu réalité

La demande en mariage a été faite, le « oui » a été prononcé, les faire-part mariage et les Save the date ont été envoyés : après la joie et la célébration, place à la phase excitante de l’organisation ! Hélas, c’était compter sans la pandémie de Coronavirus, qui a bouleversé tous les plans soigneusement élaborés.

Pour 66 % des personnes interrogées, le mariage a dû être reporté au moins une fois. Plus d'un quart des répondants (29 %) ont dû reporter à deux reprises. Pour une minorité très malchanceuse (5 %), la date souhaitée a été repoussée trois fois, voire plus.

Combien de fois avez-vous reporté la date de votre mariage ?

Mariage d’été

Suivant les traditions, les Français préfèrent les mois chauds

Les mois de mai à août ont toujours été parmi les plus populaires pour les mariages. 2020 a également suivi la tendance. 25 % des couples dont le mariage n'a pas eu lieu en 2020 avaient initialement prévu de se marier en juin. Les autres mois favoris étaient les mois de mai (20 %) et de juillet (16 %).

Quand avez-vous planifié votre mariage en 2020 ?

Saison des mariages 2021

L'espoir du printemps

Les premiers mariages en 2021 étaient prévus avec beaucoup d'espoir au printemps (9 % en avril et 17 % en mai). Pourtant, le confinement élargi à toute la France métropolitaine risque de chagriner les futurs mariés. Autrement, les dates de mariage suivent le schéma habituel des mois chauds d’été, avec une préférence pour juillet (18 %). 1 couple sur 10 a fait le choix de reporter le mariage jusqu’en 2022, et 9 % des fiancés n’ont toujours pas de date précise.

A quelle date avez-vous reporté votre mariage ?

Motifs de report

Les incertitudes et inquiétudes jalonnent les mariages en 2021

75 % des couples ont reporté leur mariage en raison d‘incertitudes concernant la date prévue. Les autres raisons citées sont le désir de ne pas réduire la liste des invités (58 %) et le respect des normes d'hygiène et des règles de distanciation, jugées trop pénibles (56 %).

Un autre motif d'inquiétude pour 17 % des personnes interrogées concerne les prestataires de services (photographes, traiteur, etc.) et s’ils réussiront à bien tenir leurs engagements. L'incertitude financière, en revanche, n'est un élément décisif que pour 4 % des personnes interrogées.

Pourquoi avez-vous reporté votre mariage en 2020 ?*

Lieu de réception

Le lieu souhaité n’était pas disponible pour 12 % des couples

Plus de la moitié des couples (53 %) ont pu se marier là où ils l’avaient initialement prévu. Mais 12 % des couples ont dû recommencer à chercher un endroit en raison de l’annulation de leur réservation. Au total, 7 % ont pu garder le lieu de réception initial, à condition de réduire la liste des invités.

Votre choix d'emplacement a-t-il changé à cause de la pandémie ?

Ressenti : Se marier aux temps du Corona

Des émotions en dents de scie : 37 % des couples ne ressentent plus aucune joie.

La pandémie a eu un impact non seulement sur l‘organisation, mais aussi sur l‘état émotionnel des couples. 49 % des fiancés se sentent anxieux quant à la bonne tenue de la cérémonie. En raison du stress, 37 % ne ressentent plus de joie particulière vis-à-vis du jour J. Et 2 % des sondés remettent en question non seulement le mariage, mais aussi leur relation même.

Néanmoins, il y a une petite lueur d'espoir : 30 % des personnes interrogées attendent toujours avec impatience leur mariage et veulent célébrer leur amour quoi qu’il en coûte. Tout n’est pas perdu !

La pandémie a-t-elle changé quelque chose à vos sentiments vis-à-vis de votre mariage ?

La durée de la relation

La plupart des couples se marient après 3 à 5 ans

Les Français prennent leur temps pour se marier. 20 % se passent la bague au doigt après avoir vécu 3 à 5 ans en couple. 18 % se marient après une relation de 5 à 7 ans, et 17 % après une relation de 9 à 12 ans ! En comparaison, 14 % convolent en justes noces après une relation plus courte, de 1 à 3 ans. Seuls 2 % se marient moins d'un an après s’être mis en couple.

Combien de temps avez-vous été en couple avant de vous marier ?

La rencontre

Internet et les applications de rencontre gagnent du terrain en amour

La plupart des couples mariés (24 %) se rencontrent via des amis en commun. La deuxième place revient à Internet et aux applications de rencontre : pas moins de 16 % des couples mariés se retrouvent de cette façon. Une augmentation très nette par rapport à 2019, où ils n’étaient que 9 % !

15 % des couples ont fait connaissance sur leur lieu de travail et 13 % à l’école ou au lycée. La même proportion (10 %) se sont rencontrés dans un bar ou une discothèque. Seuls 4 % des couples se connaissent depuis l’enfance, et une petite minorité (3 %) grâce au cercle familial.

Où avez-vous rencontré votre partenaire ?*

Différences liées à l'âge

Les couples âgés de 36 à 50 ans recherchent le grand amour en ligne ou via une application.

Selon la tranche d'âge, il existe des différences très nettes dans la façon dont les couples se rencontrent. Bien que le cercle familial soit le facteur le plus fréquemment mentionné par presque tous les groupes d'âge, l’importance des applications de rencontres ne fait qu’augmenter avec l’âge, et dépasse même celle du cercle amical à partir de 40 ans.

23 % des répondants entre 36 et 40 ans ont rencontré leur partenaire en ligne – la même proportion que via le cercle amical. Le chiffre grimpe à 26 % pour les gens âgés entre 40 et 50 ans, et surpasse le cercle amical : c’est le pourcentage le plus élevé de tous les groupes d’âges. Parmi les personnes âgées de 26 à 30 ans, le chiffre est nettement inférieur, avec 9 % en moyenne : le milieu professionnel (13 %) et l’université (12 %) jouent un rôle plus important.

On remarque également que 11 % des répondants entre 40 et 50 ans se sont rencontrés en bar et boîte de nuit, la même proportion que pour le milieu professionnel.

Différences régionales

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’amour se trouve en ligne

Le cercle amical reste le moyen principal de trouver l’âme sœur dans la plupart des régions. En Nouvelle-Aquitaine, il joue en revanche un très petit rôle (6 %) face aux applications (24 %) et les associations ou hobbys en commun (29 %).

En Normandie et dans le Centre-Val de Loire, le milieu professionnel l’emporte sur tout autre intermédiaire : en Normandie, 32 % des couples se rencontrent sur le lieu de travail, une proportion qui passe à 20 % en Centre-Val de Loire.

En Bourgogne-Franche-Comté, les couples se rencontrent principalement en faisant la bringue ! 35 % se sont trouvés en bar ou boîte de nuit, loin devant les amis en commun et les applications de rencontres (12 %).

C’est en Provence-Alpes-Côte d’Azur que les couples se rencontrent principalement via les applications (27 %), davantage que via des amis (20 %).

Unions homosexuelles

Les couples homosexuels se rencontrent en faisant la fête

Pour les couples de même sexe, le lieu principal où trouver l’amour est le bar ou la boîte de nuit (30 %). Internet et les applications de rencontre jouent également un rôle important, mais pas plus que le cercle amical : 20 % des sondés se rencontrent par le biais d’Internet, la même proportion que via des amis en commun. La fête reste donc le moyen privilégié pour trouver l’âme sœur.

10 % des couples ont fait connaissance à l’école ou au lycée. Quant à l’université et le lieu de travail, ils n’ont été cités par aucun des répondants.

Où avez-vous rencontré votre partenaire ?

Demande en mariage

20 % des mariages ont lieu sans demande officielle.

De façon intéressante, 20 % des mariages ont lieu sans demande en mariage officielle, à l’issue d’une décision commune. Lorsque la demande a lieu, les schémas traditionnels restent bien en place, puisque c’est l’homme qui prend l’initiative à 76 %. Notons cependant que pour une petite minorité de couples (4 %), c’est la femme qui a fait la demande.

Lequel d'entre vous a fait la demande en mariage ?

Lieu de la demande en mariage

La plupart des demandes en mariage sont faites à la maison

On n’est jamais mieux que chez soi ! Fidèles au dicton, 48 % des demandes en mariage ont lieu au sein du foyer. En deuxième place, les voyages (17 %) sont également très prisés, avec 7 % des demandes faites sur la plage. Preuve de la relation particulière des Français avec la gastronomie, 8 % se font au restaurant. 5 % des demandes sont réalisées dans la nature, en promenade ou en randonnée, et seule une petite minorité particulièrement romantique (2 %) choisit un monument célèbre, comme la Tour Eiffel.

Où la demande en mariage a-t-elle été faite ? *

Un amour plutôt inhabituel

Les demandes en mariage les plus insolites en 2021

La demande en mariage sur la plage ou au restaurant ? Manifestement trop ennuyeux pour certains répondants. Beaucoup d’entre eux ont fait preuve d'une grande créativité et imaginé un cadre très spécial pour la question essentielle. Voici les dix demandes en mariage les plus insolites en 2021 :

Motivations pour se marier

95 % des couples se marient par amour

« All you need is love ! » Une chose est sûre, les Français sont alignés sur un point : 95 % des personnes interrogées déclarent que l’amour et le désir de symboliser leur union sont une raison importante ou très importante de se marier. Sans surprise, la fête arrive en deuxième position, puisque 90 % des Français la considèrent comme décisive ! Les valeurs et traditions jouent aussi un rôle important pour 74 % des couples, ainsi que l’envie de fonder une famille (70 %).

Cependant, les raisons plus rationnelles peuvent également jouer un rôle. 56 % des répondants pensent aux procurations légales. 17 % des personnes interrogées citent les avantages fiscaux, que 4 % d’entre elles considèrent même comme très importants.

Pour 55 % des répondants, la religion n’a pas d’importance.

Quelle influence ont eu les raisons suivantes sur votre décision de vous marier ?

Motivations pour se marier selon le sexe

Les hommes s’intéressent davantage aux avantages fiscaux que leurs conjointes

Les réponses des hommes et des femmes sont assez similaires en ce qui concerne l’amour. En ce qui concerne la fête, les hommes sont encore plus enthousiastes que leurs conjointes (ils trouvent tous cet aspect important, contre 90 % des femmes)

On remarque aussi des différences genrées nettes en ce qui concerne le désir de fonder une famille. 100 % des hommes jugent cette motivation décisive, contre 68 % des femmes ! Comme quoi, les stéréotypes ne sont pas toujours alignés sur la réalité.

Quelle influence ont eu les raisons suivantes sur votre décision de vous marier ?

Différences régionales

Quelles sont les raisons pour se marier selon les régions ?

On constate assez peu de différences entre les régions concernant le rôle joué par l’amour dans la décision de se marier, ainsi que le désir de célébration. Toutefois, des disparités plus prononcées se dessinent sur le sujet des valeurs ou traditions : ces motifs sont très importants sont plusieurs régions comme les Hauts-de-France (80 %) et la Normandie (81 %), moins en Bretagne (58 %) et dans le Grand Est (61 %).

La religion est particulièrement importante en Ile-de-France (48 %) et dans les Hauts-de-France (46 %), beaucoup moins en Bretagne (31 %), dans le Grand-Est (24 %) et en Nouvelle-Aquitaine (25 %).

Les avantages fiscaux sont généralement négligés partout, particulièrement en Provence-Alpes-Côte d’Azur (3 %). Les régions qui y accordent le plus d’importance sont la Nouvelle-Aquitaine (31 %) et les Hauts-de-France (24 %).

Les motivations pour se marier malgré la pandémie

« Nous refusons de laisser une pandémie nous arrêter », affirment 57 % des couples.

Si certains couples n'ont pas été dissuadés de se marier malgré le Coronavirus, c'est pour une raison bien précise : hors de question de laisser la pandémie les empêcher de célébrer leur amour (57 %). Dans la même veine, 24 % affirment tout simplement que l’amour ne peut pas attendre ! N’en déplaise aux cyniques, le romantisme n’est pas mort.

56 % des couples ont célébré leur mariage en respectant les règles en vigueur. Pour 20 % des répondants, la pandémie n’a pas entravé leurs plans car ils souhaitaient de toute manière un mariage en petit comité. Seules 2 % des personnes interrogées ont mentionné les raisons fiscales comme motivation.

Pourquoi vous êtes-vous mariés en 2020 malgré le Corona ? *

Mariage civil

Sans surprise, le mariage civil domine

69 % des répondants se sont limités à un mariage civil. 19 % ont célébré un mariage religieux en plus du mariage civil, faisant écho au recul des noces célébrées dans les paroisses, une tendance qu’on observe en France depuis plusieurs années. Le mariage laïque a été choisi par 12 % des répondants.

Comment vous êtes-vous mariés ?

Mariage religieux

Cérémonies religieuses en temps de Corona

Le nombre de mariages à l’église est particulièrement élevé parmi les couples sondés qui se sont mariés en Ile-de-France et en Auvergne-Rhônes-Alpes (13 %). Parmi les couples mariés en Occitanie, Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire, seulement 4 % se sont passé la bague au doigt à l’église.

Les cérémonies laïques sont particulièrement appréciées dans les Hauts-de-France (16 %), loin devant le mariage religieux (11 %), en Provence-Alpes-Côte d’Azur (15 % contre 10 % pour le mariage religieux) et en Occitanie (12 % contre 4 % pour le mariage religieux). Par contraste, elles sont boudées en Ile-de-France (4%), où le mariage religieux domine nettement (13 %). Un schéma similaire se retrouve en Bretagne (10 % de mariages religieux contre 6 % de mariages laïques.)

Mariage civil, religieux et mariage laïque selon les régions

Mariage en temps de Corona

La plupart des couples ont réussi à se marier en 2020

Malgré la pandémie et le fait que 66 % des couples ont dû reporter leur mariage au moins une fois au cours de l'année 2020, un peu plus de la moitié (56 %) des couples interrogés ont pu célébrer leur amour. Les mois de juillet 2020 (16 %) et d’août 2020 (24 %) ont connu le plus de mariages. Corona oblige, le mariage d’automne a rencontré un succès inhabituel, avec 25 % des mariages célébrés en septembre 2020 et 17 % en octobre 2020.

Quand vous êtes-vous mariés en 2020 ?

Les invités

Petits mariages

En 2020, la plupart des mariages ont compté entre 26 et 50 personnes (28 %). 18 % comptaient entre 51 et 75 personnes, et 19 % de 76 à 100 personnes. Seuls 14 % comptaient de 101 à 150 personnes. Une petite minorité (5 %) ont fait la fête avec près de 200 invités.

Les mariages en cercle restreint, auxquels seuls les membres de la famille ou les amis les plus proches sont invités, sont une tendance en plein essor ces dernières années. Un avantage non négligeable des « micro-weddings » est le budget réduit. 10 % des couples ont fait le choix d’un petit mariage avec moins de 25 invités, accélérant la tendance.

Avec combien de personnes avez-vous fait la fête ?

Organisation du mariage

Défis

Le plus gros casse-tête pour 90 % des couples qui se sont mariés en 2020 a été l’incertitude sur la date, malgré l’envoi des cartes invitation mariage. La nécessité de maintenir les normes d’hygiène et de distanciation pendant la cérémonie ainsi que la réduction de la liste des invités ont également causé leur lot de nuits blanches (43 et 42 %).

34 % étaient inquiets vis-à-vis des réservations auprès des prestataires de services (34 %). Fort heureusement, l’incertitude financière n’était un motif de stress que pour 8 % des couples.

Quels ont été les plus grands défis dans l’organisation de votre mariage pendant la pandémie ? *

Inspiration

Pinterest, Instagram et les blogs de mariage sont les premières sources d’inspiration

Avant de se plonger dans l'organisation du mariage, les futurs mariés font leurs recherches. D’innombrables questions se posent : robe de princesse ou tenue simple ? Un mariage élégant dans un restaurant ou décontracté sur la plage ? Quid de la décoration et du menu ? Mais les futurs mariés sont loin de manquer d’inspiration : aujourd’hui, de nombreuses sources ont vocation à aider les amoureux à réaliser le mariage de leurs rêves.

Pinterest constitue la principale source d'inspiration pour 63 % des répondants. Les blogs de mariage arrivent en deuxième position (37 %) et Instagram en troisième (35 %). On constate que l’inspiration se trouve de plus en plus virtuellement. Cela dit, les salons du mariage sont également très prisés (31 %) ainsi que les recommandations d’amis (30 %). De façon intéressante, les magazines de mariage ont beaucoup moins la cote (17 %). Les wedding planners ont encore une influence mineure (4 %).

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour organiser votre mariage ? *

Robe de mariée

41 % préfèrent les robes de mariée classiques

Les robes de mariée classiques, blanches avec de la dentelle continuent d'être très populaires parmi les mariées (41 %). Les robes simples et modernes ont été choisies par 28 % des femmes interrogées. 18 % des mariées ont opté pour une véritable robe de princesse et 3 % ont simplement délaissé la robe de mariée.

À quoi ressemble votre robe de mariée ?

Le lieu de réception

Les lieux les plus populaires pour la réception : le domaine et la salle des fêtes

Preuve que le décor est important pour les Français, 37 % d’entre eux se sont mariés dans un domaine, tandis que 35 % ont fait le choix plus classique de la salle des fêtes. 8 % ont opté pour un château. Une petite minorité seulement (4 %) ont fait leur réception au restaurant. 3 % ont préféré un cadre plus naturel et simple, que ce soit le jardin de leur maison, la forêt ou la plage.

Où vous êtes-vous mariés ?

Un amour insolite

Les souhaits les plus insolites en 2021

Jugeant la salle des fêtes ou le château trop ennuyeux, de nombreux couples ont fait le choix de la créativité pour convoler en justes noces en 2021. Voici les dix lieux de réception les plus insolites :

Financement

Les futurs mariés financent eux-mêmes leur mariage en 2021

88 % des couples interrogés ont déclaré avoir financé eux-mêmes leur mariage. Parmi les personnes interrogées, 37 % ont eu besoin de soutien financier de la part des parents de la mariée et 31 % des parents du marié. 3 % des couples ont reçu une aide financière d’autres membres de leur famille.

Par ailleurs, 6 % des futurs mariés ont eu recours à un crédit pour financer leur mariage.

Comment avez-vous financé votre mariage ? *

Dépenses

22 % investissent entre 10 000 et 15 000 euros

Ce n’est un secret pour personne, les futurs mariés dépensent beaucoup d’argent pour le plus beau jour de leur vie : 17 % des personnes interrogées ont déclaré avoir dépensé entre 6 000 et 10 000 euros, et 22 % investissent même entre 10 000 et 15 000 euros.

Néanmoins, 12 % des couples interrogés se sont passés la bague au doigt avec un budget inférieur à 6 000 euros. Une minorité de 3 % a décidé de se lâcher avec un montant allant de 25 000 à 30 000 euros.

Pouvez-vous nous indiquer le montant de vos dépenses de mariage (hors lune de miel) ?

Différences régionales

Les dépenses par régions

La plupart des mariages en France sont célébrés avec un budget entre 10 000 et 15 000 €. La palme des noces les plus coûteuses revient sans aucun doute à l’Ile-de-France, où 15 % coûtent entre 25 000 et 30 000 €. Par contraste, les mariages avec un très petit budget (inférieur à 1000 €) sont surtout célébrés en Nouvelle-Aquitaine (20 %).

La région où les jeunes mariés sont les plus raisonnables est l’Auvergne-Rhônes-Alpes, où 22 % des mariages coûtent entre 1 000 et 4 000 €. Visiblement, la tendance du mariage en petit comité fait son petit effet en Auvergne !

Postes de dépenses

Le wedding planner et le lieu de réception coûtent le plus cher

Le bien-être des invités est primordial aux yeux des futurs mariés. Par conséquent, la nourriture et les boissons constituent un poste de dépense important : 44 % des couples investissent entre 2 000 et 5 000 euros, et 15 % vont jusqu’à plus de 5 000 euros. Pour la robe de mariée, 63 % des femmes dépensent entre 500 et 2 000 euros. En ce qui concerne les alliances, 52 % des mariés dépensent entre 500 et 2 000 euros.

Un autre poste de dépense élevé est la réservation du lieu du mariage. 30 % des personnes interrogées investissent entre 500 et 2 000 euros, et 20 % dépassent même les 5 000 euros ! Mention spéciale pour le photographe, pour lequel la moitié des couples investissent entre 500 et 2000 euros - tandis que là aussi, 20 % n’hésitent pas à dépasser les 5 000 euros.

Le poste de dépense le plus élevé concerne le ou la wedding planner : 84 % des couples y investissent plus de 5 000 euros.

Pertes financières

Corona et pertes financières

La pandémie de coronavirus a été synonyme de pertes financières pour 55 % des couples sondés. Par ailleurs, 10 % ont subi des pertes financières allant jusqu'à 1 000 €. Toutefois, 45 % des couples sondés n'ont subi aucune perte financière à cause du Corona. 6 % affirment même avoir économisé jusqu'à 3 000 euros.

7 % ont subi des pertes allant jusqu'à 3 000 € et pour une minorité très malchanceuse (3 %) les pertes se chiffrent à 5 000 €.

Avez-vous subi des pertes financières à cause de la pandémie ?

Dos & Don’ts

S’attaquer au buffet avant l’ouverture : le tabou suprême

Les Français sont réputés dans le monde entier pour leur relation quasi sacrée avec la gastronomie. Pour autant, l’étiquette reste cruciale. Ainsi, pour 41 % des sondés, il est absolument inacceptable de s’attaquer au buffet avant qu’il ne soit ouvert. Et avis aux fêtards, 61 % n’apprécient guère que les invités boivent trop d’alcool…

En outre, il est très important pour les mariés que les invités participent aux activités ! 37 % d’entre eux estiment parfaitement inacceptable que les invités ne dansent pas et 70 % sont agacés par les invités qui restent passifs et ne participent pas aux animations. Mais attention à la façon de participer : un des faux-pas majeurs est le discours embarrassant pour le marié ou la mariée, 71 % des sondés trouvant cela incorrect. Et hors de question de se mettre trop en avant au détriment des mariés : ils sont 80 % à trouver cela de mauvais goût.

En revanche, on considère moins grave que des photos prises avec un téléphone portable soient partagées sur des réseaux sociaux tels que Facebook ou Instagram. 57 % des personnes interrogées trouvent cela acceptable. 64 % acceptent que les invités n’offrent pas de cadeau et 59 % n’ont pas de problèmes avec les invités en retard. Étonnamment, 47 % trouvent acceptable que les invitées portent du blanc !

Différences selon le sexe

Comment les hommes et les femmes perçoivent les tabous autour du mariage

Une comparaison entre les sexes montre que les hommes et les femmes ont généralement la même perception de ce qui est tabou et de ce qui ne l'est pas. Néanmoins, il existe quelques petites différences. Sans surprise, les femmes sont plus nombreuses à grincer des dents face aux invitées en robe blanche : 54 % ne trouvent pas cela acceptable, contre 34 % des hommes.

Les hommes comme les femmes n’apprécient guère que les invités se mettent au premier plan (inacceptable pour 80 % des femmes et 83 % des hommes). Les hommes sont moins choqués par la consommation excessive d’alcool (34 % d’entre eux jugent cela inadmissible, contre 62 % des femmes). Et là où 83 % des mariées sont contre les invités qui ne dansent pas, ce n’est le cas que de 67 % des mariés.

À votre avis, quels sont les tabous lors d'un mariage et où peut-on fermer les yeux ?

Lune de miel

Un couple sur deux repousse ses noces de mariage

Après l'effervescence du mariage et l’envoi des cartes de remerciement mariage, les jeunes mariés attendent avec impatience une lune de miel bien méritée. Mais tous les couples n’ont pas eu l’opportunité de partir en vacances après le mariage.

À cause du Corona, 20 % des couples mariés ont dû annuler leur lune de miel. 57 % ont reporté leur lune de miel à une date indéterminée pour l'instant. 12 % des personnes interrogées déclarent ne pas avoir prévu de lune de miel du tout. Seuls 9 % des couples ont posé leurs vacances et pris leurs réservations : à voir si là aussi, l’amour triomphera !

Planifiez-vous une lune de miel ?

À propos de l’étude

Les Français et le mariage en 2021

Objectif: L'étude sur « Les Français et le mariage en 2021 » décrit les tendances mariages pour 2021. Elle met en lumière ce qui caractérise les mariages en France, le budget moyen que les couples sont prêts à investir, leurs motivations à se marier, et bien plus encore. Pour ce faire, les couples mariés ou fiancés ont été interrogés sur des sujets variés, comme leurs incertitudes et les défis liés au mariage en temps de Coronavirus.

Panel de l’étude: 1 033 participants (hommes et femmes), dont le mariage a eu lieu en 2020 ou dont le mariage a été repoussé à cause du coronavirus, ont été interrogés.

Méthodologie : Questionnaire diffusé en ligne. Certaines questions étant à choix multiples, la somme des % peut-être supérieure à 100 %, car plusieurs réponses sont possibles.

Diffusion du questionnaire: 21.01.2021 - 04.03.2021

Utilisation des résultats de l'étude: Les résultats et les diagrammes de l'étude peuvent être utilisés gratuitement. La faireparterie doit être citée en tant qu'auteur.

Contact