Les Français, de la rencontre au mariage L’étude 2022
À PROPOS DE L’ÉTUDE

Comment les Français se marient-ils aujourd’hui ? Quelles sont les tendances couple et mariage en 2022 ?

1.002 couples français (mariés, en couple ou fiancés) ont été interrogés sur leur relation. L’enquête a porté sur les motivations du mariage, les tendances, le budget, la lune de miel, et bien plus encore ! Les couples ont également été sondés sur leur état d’esprit par rapport au coronavirus.

L’étude a été réalisée pour la première fois en 2021. Cette deuxième édition, lancée aux débuts de la saison des mariages, permet de suivre les évolutions.

Cette fois-ci, le sondage se penche tout spécialement sur les expériences autour de la rencontre (ou « dating ») : où trouve-t-on l’Amour aujourd’hui ? Comment les Français choisissent-ils leurs partenaires ? Est-il donc vrai que l’homme fait toujours le premier pas ? Découvrez comment on s’aime en France en 2022 !.

Données clés

> La rencontre

« Trouver l’amour en un clic : les applications de rencontre sont devenues incontournables ! »

Si le cercle amical demeure le moyen le plus fréquent de trouver l’âme sœur (26 %), les applications et sites de rencontre ne sont pas en reste. Ainsi, pas moins de 24 % des Français ont rencontré leur partenaire de cette manière. La tendance est particulièrement forte chez les plus de 35 ans, pour atteindre les 50 % parmi les quelques répondants âgés entre 55 et 64 ans. En troisième position, on retrouve le lieu de travail (14 %).

En savoir plus
> Les motifs de rupture

« No-gos absolus en 2022 : mauvaise hygiène et remarques blessantes »

Si vous souhaitez éviter de faire fuir vos partenaires potentiels, prenez note ! Voici les facteurs qui peuvent étouffer une relation dans l’œuf avant même d’avoir commencé : une mauvaise hygiène (81%), suivie par les commentaires blessants (75 %). En troisième position, on retrouve le manque d'intérêt pour la vie de l'autre (71%). Pour la moitié des personnes interrogées, l’absence de sens de l’humour est également un motif de rupture.

En savoir plus
> Les motivations pour se marier

« Les traditions jouent un rôle important »

Les Français se marient par amour. Ainsi, 97 % des personnes interrogées déclarent que le mariage, en tant que symbole d'amour et d'union, est une raison importante à très importante de se marier. Pour 79 % des sondés, les valeurs et traditions jouent également un rôle crucial. Les motifs plus rationnels tels que les avantages fiscaux (18 %) restent très secondaires. De façon étonnante, la fête a perdu la cote : seuls 66 % des répondants la considèrent encore importante en 2022, contre 90 % en 2021 !

En savoir plus
> Le type d’union

« Les mariages laïques gagnent en popularité »

En 2022, plus du tiers (36 %) des couples se sont dit oui à l'église. Le mariage laïque continue sa progression dans la société française : on compte 18 % d’unions laïques, contre 12 % en 2021.

En savoir plus
> Budget

« Les Français dépensent moins : 23 % investissent entre 5.000 et 10.000 euros »

Un effet lié au coronavirus ? Alors que la majorité des Français dépensaient entre 10.000 et 15.000 euros pour leur mariage en 2021, les coûts moyens se situent majoritairement entre 5.000 et 10.000 euros pour l’année 2022. 28 % ont opté pour une cérémonie plus modeste, en dessous de 5.000 €. Et une petite minorité de 5 % s’est offert un mariage de star avec un budget dépassant les 30.000 euros !

En savoir plus
> Tabous

« À proscrire absolument : les comportements embarrassants… et égocentriques ! »

Le tabou absolu pour les mariés ? Les invités qui ont des comportements embarrassants ! 98 % des sondés considèrent cela peu acceptable voire inacceptable. En seconde position, 84 % estiment qu’il est de très mauvais goût pour un ou plusieurs convives de chercher à se mettre au premier plan. Et 80 % froncent les sourcils à l’idée que leurs proches refusent de danser… ou qu’ils s’attaquent au buffet avant l’ouverture !

En savoir plus
> L’Amour en temps de pandémie

« 39 % des couples sont plus unis qu’avant la pandémie »

Le coronavirus a été une épreuve pour les couples. Le travail à domicile, l'isolement et la cohabitation 24 heures sur 24 ont créé leur lot de difficultés dans bien des foyers. Mais, deux ans après le début de la pandémie, le bilan est rassurant : non seulement la moitié des couples affirment que le corona n’a pas eu d’influence notable sur leur relation, mais 39 % se disent même bien plus unis qu’auparavant !

En savoir plus

Infographies

Tous les résultats de l'étude en un coup d'œil.
Download
Download
Download
Download
Download
Download

Couple & Covid-19

L’impact de la pandémie

Le triomphe de l’Amour : 39 % des couples plus unis que jamais

Dès le premier confinement, de nombreux spécialistes ont prédit que la pandémie aboutirait à une augmentation des ruptures et divorces. En effet, passer l’essentiel de son temps ensemble, sans distractions, sorties ou d’espace pour soi, n’est pas un contexte très favorable à l’épanouissement amoureux.

Mais, faisant fi des prédictions, le bilan s’avère réjouissant ! Près de la moitié des sondés affirment que la pandémie n’a pas eu d’influence notable sur leur couple, et 39 % affirment même qu’elle a eu un impact très positif. Seuls 1 % ont envisagé la rupture. Pour 14 %, la période a effectivement été difficile, mais leur relation s’en est trouvée renforcée. N’en déplaise aux cyniques, l’Amour triomphe !

Quelle a été l'influence du corona sur votre relation ?

Les défis à relever

Les couples face à la monotonie et l’anxiété

Si leurs relations se sont renforcées, les amoureux admettent néanmoins que ce n’était pas facile tous les jours. Sans surprise, l'ennui et la routine ont représenté un défi de taille pour 28 % des répondants. Mais les problèmes psychologiques préexistants, notamment l’anxiété, ont aussi eu un impact (22 %). De même, 22 % des sondés ont cité le stress dû aux problèmes financiers comme défi majeur.

20 % des répondants avouent que la pandémie a rendu plus apparents les petits défauts qu’ils toléraient jusqu’ici facilement chez leurs partenaires, et 5 % disent même avoir découvert chez leur moitié un côté qui ne leur a pas plu. 16 % ont souffert du stress lié au soin et à l’éducation des enfants en confinement, et 11 % regrettent de n’avoir pas eu davantage de temps pour eux.

Concernant le coronavirus : 12 % affirment avoir eu des différends sur la manière d’aborder les restrictions, et 5 % se sont sentis frustrés que leur partenaire ne prenne pas la pandémie au sérieux. Une petite minorité (4 %) fait état de désaccords sur les vaccins.

Quels sont les trois défis qui vous ont posé le plus de problèmes ?

Les stratégies mises en place

Préserver son couple : l’importance du temps pour soi

Quelle est la meilleure façon de surmonter ces moments difficiles ? Étonnamment, 39 % des couples affirment n’avoir rien fait de particulier. Pour ceux qui ont mis en place des stratégies, 42 % citent l’importance des conversations honnêtes, pour éviter les malentendus et ressentiments cachés, tandis que 27 % plébiscitent le temps pour soi.

18 % des couples ont décidé de découvrir ensemble de nouveaux hobbies pour pallier la monotonie. Signe positif : aucun des répondants n’a jugé nécessaire de faire une thérapie de couple.

Comment prenez-vous soin de votre relation ?

Rencontre

La rencontre

Près d'une personne sur quatre trouve l'Amour sur Internet

Comme en 2021, la plupart des couples se rencontrent via des amis en commun (26 %). La deuxième place revient à Internet et aux applications de rencontre : pas moins de 24 % des couples se forment de cette façon. Une augmentation très nette par rapport à 2021, où ils n’étaient que 16 % ! De toute évidence, les confinements sont passés par là…

14 % des couples ont fait connaissance sur leur lieu de travail et 12 % à l’école ou au lycée. L’université n’a joué un rôle que pour 6 % des sondés. Par ailleurs, 12 % se sont rencontrés dans un bar ou une discothèque. Seuls 4 % des couples se connaissent depuis l’enfance, et une petite minorité (3 %) grâce au cercle familial.

Où avez-vous rencontré votre partenaire ?

Différences liées à l'âge

Les couples âgés de 35 à 64 ans recherchent le grand amour en ligne ou via une application

Selon la tranche d'âge, il existe des différences très nettes dans la façon dont les couples se rencontrent. Bien que le cercle familial soit le facteur le plus fréquemment mentionné par presque tous les groupes d'âge, l’importance des applications de rencontres ne fait qu’augmenter avec l’âge, et dépasse même celle du cercle amical à partir de 55 ans. 

33 % des répondants entre 35 et 44 ans ont rencontré leur partenaire en ligne (contre 21 % pour le cercle amical). Le chiffre grimpe à 50 % pour les gens âgés entre 55 et 64 ans : c’est le pourcentage le plus élevé de tous les groupes d’âges. Parmi les personnes âgées de 25 à 34 ans, les amis, le travail et l’école jouent des rôles plus importants.

Où avez-vous rencontré votre partenaire ?

18 - 24 ans
25 - 34 ans
35 - 44 ans
45 - 54 ans
55 - 64 ans
Différences régionales

En Bretagne, l’amour se trouve via le cercle amical et les milieux festifs

Internet et les applications de rencontre restent le moyen principal de trouver l’âme sœur dans la plupart des régions. En Auvergne-Rhône-Alpes, plus du tiers (35 %) des couples se sont rencontrés en ligne. En Bretagne, les rencontres sur internet jouent en revanche un petit rôle (14 %) face aux rencontres via le cercle amical (27 %) et dans les bars et les boîtes de nuit (24 %).

En Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, le milieu amical l’emporte sur tout autre intermédiaire, avec respectivement 38 %, 31 % et 29 % de couples rencontrés. En Occitanie, près du quart (24 %) des couples ont trouvé l’âme sœur sur leur lieu de travail, une proportion qui passe à 20 % en Nouvelle-Aquitaine.

En Île-de-France, les couples se rencontrent principalement via des amis en commun (26 %), suivi de près par internet (18 %) et le travail (15 %).

Où avez-vous rencontré votre partenaire ?

Depuis l'enfance
École / lycée
Université / études
Travail
Internet / application
Fête / bar / boîte
Cercle amical
Cercle familial
Autre
33 % des 35 - 44 ans ont rencontré leur partenaire en ligne
Unions homosexuelles

Les couples homosexuels se forment via les applications

Pour les couples de même sexe, la tendance est nette : 46 % se sont rencontrés via les applications de rencontre ! En deuxième position, on retrouve le cercle amical (23 %), suivi par le travail et l’université (15 %). Notons que l’université n’était pas du tout évoquée comme biais de rencontre en 2021, ce qui indique une évolution intéressante entre-temps.

De la même manière, le lieu de travail n’était pas cité par les répondants du sondage en 2021. La tendance de la rencontre sur le lieu de travail est nouvelle et contrairement à 2021, aucun couple n’a indiqué s’être rencontré en discothèque – une évolution peu étonnante compte tenu de la longue fermeture des bars et clubs pendant la pandémie.

Où avez-vous rencontré(e) votre partenaire ?

Une rencontre insolite

Les rencontres amoureuses les plus insolites en 2022

Ciao les applications de rencontre et les fêtes entre amis ! Certains ont trouvé leur conjoint de manière beaucoup moins traditionnelle. Voici le top 10 des rencontres les plus insolites en France en 2022 :

Les rencontres amoureuses les plus insolites en 2022

Dating

La première impression

Des papillons dans le ventre au premier regard

33% des personnes interrogées affirment avoir éprouvé de l’attirance pour leur partenaire dès la première rencontre et n'ont pas attendu longtemps avant le premier rendez-vous. 22 % parlent même volontiers de coup de foudre !

Ceci étant dit, l’Amour réserve aussi ses bonnes surprises ! En effet, 18 % des sondés avouent que leur partenaire n’était pas du tout leur genre et que les sentiments se sont développés sur la longue durée. 24 % étaient d’abord amis avant de tomber amoureux. Et contrairement au cliché des opposés qui s’attirent, seuls 2 % disent qu’ils ne pouvaient pas supporter leur partenaire au début. Les amoureux ennemis qu’on voit si souvent à la télévision ne sont donc qu’un mythe !

Quels étaient vos sentiments pour votre partenaire au début ?

Le premier pas

Parmi les hommes, la moitié fait le premier pas

Le premier pas est souvent le plus difficile. Lorsqu'il s'agit de proposer un premier rendez-vous ou d'avouer ses sentiments à l'autre personne, les hommes tendent à prendre l’initiative (50 %). Dans 30 % des cas, le premier pas a été mutuel.

Toutefois, les femmes sont 20 % à faire le premier pas en proposant le premier rendez-vous ou en faisant part de leurs sentiments amoureux.

Qui a fait le premier pas (inviter à un rendez-vous/confesser ses sentiments) ?

50 % des hommes font le premier pas
La durée

La plupart des couples sortent ensemble moins d’un mois avant de s'engager dans une relation stable

Le temps nécessaire à deux personnes pour s'engager dans une relation stable est très individuel. Cependant, à 45 %, la majorité des personnes décident de s'engager dans un partenariat officiel après moins d’un mois. Les Français sont décidément de grands romantiques !

29 % des personnes interrogées se sont mises officiellement en couple entre un et trois mois après la rencontre. En revanche, 26 % ont mis plus de trois mois à se décider.

Combien de temps vous êtes-vous fréquentés avant de devenir un couple officiel ?

Facteurs de choix

Les valeurs communes sont déterminantes

Au fil des rendez-vous, la grande question se profile : cette relation a-t-elle un avenir ? Comment décider si une personne nous convient vraiment ? Pour 86 % des personnes interrogées, les valeurs communes ont joué un rôle déterminant dans le choix de leur partenaire. Suivent le sens de l’humour (85 %) et l’intelligence (84 %). Un mode de vie similaire est également considéré comme important pour 83 % des répondants, montrant une fois de plus que les opposés ne s’attirent pas forcément ! Et pour 22 % des couples, le fait d’avoir des hobbies en commun était un facteur décisif.

La beauté physique est considérée comme importante pour 22 % des sondés et plutôt importante pour 37 %. Seuls 16 % des sondés accordent de l’importance au niveau de revenus. Quid de la religion et des convictions politiques ? Si elles amènent à des débats passionnés en ligne et lors des dîners de famille, les Français semblent fort peu s’en soucier quand il s’agit de choisir leur conjoint ! 60 % pensent qu’avoir la même religion n’est pas nécessaire, et 71 % pensent la même chose lorsqu’il s’agit des convictions politiques.

Quels facteurs ont joué un rôle particulier pour vous dans le choix de votre partenaire ?

Les motifs de rupture

L'importance du respect mutuel

Les regards séducteurs, le premier baiser, la rencontre des amis, puis des parents… tout semble se passer à merveille, et c’est là que le couperet tombe : comme par magie, l’attirance et la complicité s’évanouissent. Quels sont les facteurs qui font fuir les partenaires potentiels ? En première position, on retrouve la mauvaise hygiène (81 %). Mais au-delà de ces questions pratiques, le no go absolu selon les couples interrogés, ce sont les remarques blessantes et les commentaires désobligeants (75 %). Par ailleurs, 71 % des sondés affirment rejeter les personnes qui ne parlent que d’elles-mêmes et montrent peu d’intérêt pour la vie de leur partenaire.

Le manque d'humour est rédhibitoire pour 50 % des couples interrogés. Si le ou la partenaire ne sait pas communiquer correctement, 40 % estiment la relation vouée à l’échec. De façon intéressante, l’absence d’estime de soi (11 %) ou d’amis proches (7 %) ne dérangent pas la majorité des sondés. Mais 26 % refusent d’aller plus loin si leur prétendant(e) a de mauvaises relations avec sa famille.

Quels sont pour vous les « no-go » absolus en matière de rencontres ?

Lieux

Le lieu du premier rendez-vous

Les bars et restaurants en tête du palmarès pour le premier rendez-vous

Les préférences en matière de premier rendez-vous sont claires : 26 % ont lieu dans un café ou un restaurant, et 24 % lors d’un événement en public, par exemple un concert ! En vrais romantiques, 17 % ont choisi un cadre naturel, tandis que 13 % se sont donné rendez-vous au bar ou en boîte de nuit.

En dépit de la pandémie, les rendez-vous à la maison n’ont pas franchement la cote : seuls 3 % des sondés ont décidé de se retrouver chez l’un ou l’autre.

Où avez-vous eu votre premier rendez-vous ? *

LE TOP 10 DES RENDEZ-VOUS INSOLITES

Les rendez-vous les plus insolites en 2022

Les rendez-vous les plus insolites en 2022

UNION

Durée de la relation

La plupart des couples se marient au bout de quatre à sept ans

Les Français prennent leur temps pour se marier. 38 % se passent la bague au doigt après avoir vécu 4 à 7 ans en couple. 28 % se marient après une relation de 8 à 15 ans, et 9 % après une relation de plus de 15 ans !


En comparaison, 22 % convolent en justes noces après une relation plus courte, de 1 à 3 ans. Seuls 4 % se marient moins d'un an après s’être mis en couple

La plupart des couples se marient au bout de quatre à sept ans

Combien de temps avez-vous été en couple avant de vous marier ?

Demande en mariage

Un mariage sur dix est conclu sans demande officielle de mariage

De façon intéressante, 20 % des mariages ont lieu sans demande en mariage officielle, à l’issue d’une décision commune. Lorsque la demande a lieu, les schémas traditionnels restent bien en place, puisque c’est l’homme qui prend l’initiative à 71 %.

Notons cependant que pour une minorité de couples (9 %), c’est la femme qui a fait la demande, une tendance à la hausse depuis 2021 (4 %).

Lequel d'entre vous a fait la demande en mariage ?

Lieu de la demande en mariage

La plupart des demandes en mariage sont faites à la maison

On n’est jamais mieux que chez soi ! Fidèles au dicton, 42 % des demandes en mariage ont lieu au sein du foyer. En deuxième place, les vacances (20 %) sont également très prisées, avec 11 % des demandes faites sur la plage.

Preuve de la relation particulière des Français avec la gastronomie, 11 % ont lieu au restaurant. 8 % des demandes sont réalisées dans la nature, en promenade ou en randonnée, et seule une petite minorité particulièrement romantique (2 %) a choisi le lieu de la rencontre.

Où la demande en mariage a-t-elle été faite ?

Un amour plutôt inhabituel

Les demandes en mariage les plus insolites en 2022

La demande en mariage sur la plage ou au restaurant ? Manifestement trop ennuyeux pour certains répondants. Beaucoup d’entre eux ont fait preuve d'une grande créativité et pensé à un scénario très spécial pour la grande question.

Voici les dix demandes en mariage les plus insolites en 2022


Les demandes en mariage les plus insolites en 2022
Motivations pour se marier

95 % des couples se marient par amour

« All you need is love ! » Une chose est sûre, les Français sont alignés sur un point : 97 % des personnes interrogées déclarent que l’amour et le désir de symboliser leur union sont une raison importante ou très importante de se marier. Les valeurs et traditions jouent aussi un rôle important pour 79 % des couples, ainsi que l’envie de fonder une famille et de faire plaisir à sa famille et son entourage (56 %). 

Cependant, les raisons plus rationnelles peuvent également jouer un rôle. 54 % des répondants pensent aux procurations légales. 18 % des personnes interrogées citent les avantages fiscaux, que 3 % d’entre elles considèrent même comme très importants. Pour 59 % des répondants, la religion n’a pas d’importance. Une évolution intéressante : seuls 66 % des sondés pensent que faire la fête est un motif important pour convoler en justes noces, contre 90 % en 2021 ! La pandémie aurait-elle remis la simplicité au goût du jour ?

Quelle influence ont eu les raisons suivantes sur votre décision de vous marier ? Répondez sur une échelle de "très important" à "pas du tout important". *

Mariage

Mariage laïque

Le mariage laïque en nette hausse

36 % des couples ont célébré un mariage religieux, et 5 % se sont mariés au sein de leur communauté religieuse.

Le mariage laïque a été choisi par 18 % des répondants, une hausse nette par rapport à 2021 (12 %).

Comment vous êtes-vous mariés ?

Cérémonies religieuses et laïques

Cérémonies religieuses en temps de pandémie

Le nombre de mariages à l’église est particulièrement élevé parmi les couples sondés qui se sont mariés en Nouvelle-Aquitaine (56 %), Hauts-de-France (50 %) et Ile-de-France (49 %). Il est au contraire très bas en Occitanie (4 %) et en Bourgogne-Franche-Comté (8 %).

Les cérémonies laïques sont particulièrement appréciées en Centre-Val de Loire (38 %), en Auvergne-Rhône-Alpes (27 %) et en Occitanie (27 % pour le mariage religieux). Par contraste, elles sont boudées en Ile-de-France (9%), où le mariage religieux domine nettement. Un schéma similaire se retrouve en Provence-Alpes-Côte d’Azur (8 %) 

Mariage civil, religieux et laïque selon les régions

Mariage civil
Mariage à l'église
Mariage laïque
Les invités

Les petits mariages en hausse

Les save-the-date et les faire-part mariage ont été envoyés, la liste des invités est finale, et les derniers préparatifs ont lieu. Quelle a été la taille des cérémonies en 2022 ? La plupart des mariages ont compté entre 76 et 100 personnes (22 %). 17 % comptaient entre 26 et 50 personnes, ainsi qu’entre 51 et 75 personnes. De même, 17 % comptaient de 101 à 150 personnes. Une petite minorité (8 %) ont fait la fête avec près de 200 invités

Les mariages en cercle restreint, auxquels seuls les membres de la famille ou les amis les plus proches sont invités, sont une tendance en plein essor ces dernières années. Un avantage non négligeable des « micro-weddings » est le budget réduit. 12 % des couples ont fait le choix d’un petit mariage avec moins de 25 invités, contre 10 % en 2021. 

Avec combien de personnes avez-vous fait la fête ?

22 % ont invité entre 76 à 100 personnes à leur mariage
Ressenti vis-à-vis de la cérémonie

Une expérience globalement positive pour les mariés

Le jour J est connu pour provoquer de véritables montagnes russes émotionnelles. De la planification au déroulement de la cérémonie, même après l’envoi des cartes invitation mariage, les imprévus et défis peuvent être nombreux !

Fort heureusement, 77 % des sondés n’expriment que de la joie au souvenir de leur mariage, décrivant le jour J comme « fantastique ». Pour 20 % des répondants, un chouïa moins enthousiastes, l’expérience a été « plutôt » positive. 3 % admettent cependant n’avoir pas réellement apprécié cette journée.

Avez-vous apprécié la cérémonie ?

Quand le jour J déçoit

Le stress, un facteur décisif

Ceux qui n’ont pas profité de la cérémonie citent en première ligne le stress (18 %) : l’anxiété liée aux préparatifs et à l’organisation a eu raison de leur joie.

20 % évoquent une journée globalement difficile, et 3 % affirment avoir été sous pression à cause de leur entourage.

Ein voller Erfolg für 86 Prozent der Paare

Pourquoi n'avez-vous pas profité de votre mariage ?

Beaux-parents

Adieu le cliché de la sournoise belle-mère ! Les Français s’entendent très bien avec leurs beaux-parents

Dans nos représentations culturelles, les relations avec les beaux-parents sont souvent dépeintes comme hostiles et propices aux drames en tous genres. Mais le stéréotype est bien éloigné de la réalité ! En effet, 51 % des personnes interrogées affirment avoir d’excellentes relations avec les parents de leur partenaire, tandis que 31 % les qualifient de « bonnes ». 10 % les décrivent comme tout simplement neutres.

5 % des Français n’ont pas de très bonnes relations avec leurs beaux-parents, et 3 % n’ont aucun contact. Une extrême minorité de 1 % admet avoir des relations très mauvaises.

Avez-vous de bonnes relations avec vos beaux-parents ?

Inspiration

Les sources d’inspiration

Pinterest, Instagram et les blogs de mariage sont les premières sources d’inspiration

Avant de se plonger dans l'organisation du mariage, les futurs mariés font leurs recherches. D’innombrables questions se posent : robe de princesse ou tenue simple ? Un mariage élégant dans un restaurant ou décontracté sur la plage ? Quid de la décoration et du menu mariage ? Mais les futurs mariés sont loin de manquer d’inspiration : aujourd’hui, de nombreuses sources ont vocation à aider les amoureux à réaliser le mariage de leurs rêves.

Pinterest constitue la principale source d'inspiration pour 52 % des répondants. Instagram arrive en deuxième position (36 %) et les blogs de mariage en troisième (23 %). On constate que l’inspiration se trouve surtout virtuellement. Les recommandations d’amis et magazines de mariage ne jouent qu’un rôle mineur (10%). Les wedding planners ont encore assez peu d’influence (4 %).

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour organiser votre mariage ? *

52 % se sont inspirés sur Pinterest

BUDGET

Financement

Les futurs mariés financent eux-mêmes leur mariage en 2022

86 % des couples interrogés ont déclaré avoir financé eux-mêmes leur mariage. Parmi les personnes interrogées, 41 % ont eu besoin de soutien financier de la part des parents de la mariée et 34 % des parents du marié.

4 % des couples ont reçu une aide financière d’autres membres de leur famille. Par ailleurs, 12 % des futurs mariés ont eu recours à un crédit pour financer leur mariage, une tendance à la hausse, puisqu’ils étaient 6 % en 2022. 

Comment avez-vous financé votre mariage ? *

Dépenses

23 % investissent entre 5 000 et 10 000 euros

Ce n’est un secret pour personne, les futurs mariés dépensent beaucoup d’argent pour le plus beau jour de leur vie : 23 % des personnes interrogées ont déclaré avoir dépensé entre 5 000 et 10 000 euros, et 20 % investissent même entre 10 000 et 15 000 euros. 

Néanmoins, 20 % des couples interrogés se sont passés la bague au doigt avec un budget inférieur à 5 000 euros. Une minorité de 5 % a décidé de se lâcher avec un montant allant de 25 000 à 30 000 euros

Pouvez-vous nous indiquer le montant de vos dépenses de mariage (hors lune de miel) ?

Différences régionales

Les dépenses par régions

La plupart des mariages en France en 2022 ont coûté entre 5 000 et 10 000 €. Comme en 2021, la palme des noces les plus coûteuses revient sans aucun doute à l’Ile-de-France, où 21 % des mariages ont nécessité un budget de plus de 30 000 €. Par contraste, les mariages avec un très petit budget (inférieur à 1 000 €) sont surtout célébrés en Occitanie (17 %).

La région où les jeunes mariés sont les plus raisonnables est le Grand Est, où 33 % des mariages coûtent entre 1 000 et 5 000 €. Visiblement, la tendance du mariage en petit comité fait son petit effet dans l’Est ! 

Pourriez-vous nous indiquer le montant de vos dépenses de mariage (hors lune de miel) ?

> 1.000 €
1.001 - 5.000 €
5.001 - 10.000 €
10.001 - 15.000 €
15.001 - 20.000 €
20.001 - 25.000 €
25.001 - 30.000 €
< 30.000 €
Je garde cela pour moi
Postes de dépenses

Le traiteur et les boissons ont la priorité

Le bien-être des invités est primordial aux yeux des futurs mariés. Par conséquent, la nourriture et les boissons constituent un poste de dépense important : 30 % des couples investissent entre 1 000 et 4 000 euros, et 19 % dépensent même entre 6 000 et 10 000 euros. En ce qui concerne les alliances, 60 % des mariés dépensent moins de 1 000 euros.

Pour la robe de mariée, 49 % des femmes dépensent entre 1 000 et 4 000 euros. En comparaison, 73 % des mariés n’investissent pas plus de 1 000 euros dans leur smoking pour le jour J.

Concernant le ou la wedding planner : la plupart des couples y investissent moins de 1 000 euros.

Combien avez-vous dépensé pour les postes suivants ?

< 1.000 €
1.000 - 4.000 €
4.001 - 6.000€
6.001 - 10.000 €
10.000 - 15.000€
> 15.000€

Dos & Don’ts

Dos & Don’ts

Gare aux malappris : oublier ses bonnes manières est le tabou absolu

Pour les mariés, les comportements embarrassants (par exemple, l‘excès d’alcool) représentent le pire faux pas, 98 % des sondés trouvant cela incorrect. Et hors de question de se mettre trop en avant au détriment des mariés : ils sont 84 % à trouver cela de mauvais goût. 80 % sont également très agacés à l’idée que personne ne danse. Les Français sont réputés dans le monde entier pour leur relation quasi sacrée avec la gastronomie. Pour autant, l’étiquette reste cruciale. Ainsi, pour 36 % des sondés, il est absolument inacceptable de s’attaquer au buffet avant qu’il ne soit ouvert.

En revanche, on considère moins grave que des photos prises avec un smartphone soient partagées sur des réseaux sociaux, tels que Facebook ou Instagram. 66 % des personnes interrogées trouvent cela acceptable. 62 % acceptent que les invités n’offrent pas de cadeau et 71 % n’ont pas de problèmes avec les invités en retard. Étonnamment, 32 % trouvent acceptable que les invitées portent du blanc !

Selon vous, quels sont les tabous absolus lors d'un mariage et où pouvez-vous fermer les deux yeux ?

Différences selon le sexe

Les hommes et les femmes voient les tabous de manière différente

Pour les hommes comme les femmes, les comportements gênants de la part des convives restent le tabou absolu. Mais il existe, en général, assez peu de différences sur la perception des « no-gos » selon le sexe. On note quand même quelques contrastes intéressants.

Ainsi (sans surprise), les femmes sont plus nombreuses à considérer les invitées en robe blanche comme un faux pas inacceptable (69 % des femmes contre 50 % des hommes). Et elles critiquent également davantage le fait que les invités ne participent pas aux animations (63 % trouvent cela inacceptable, contre 35 % des hommes). Dans l’autre sens, les hommes sont beaucoup plus critiques quand il s’agit de se jeter sur le buffet avant tout le monde (90 % contre 79 % des femmes !).

Selon vous, quels sont les tabous lors d'un mariage et où pouvez-vous fermer les deux yeux ?

Hommes
Femmes

Lune de miel

Lune de miel

Un couple sur deux ne prévoit pas de voyage de noces

Après l'effervescence du mariage et l’envoi des cartes de remerciement mariage, de nombreux jeunes mariés se réjouissent de partir en lune de miel bien méritée. Mais tous les couples ne partent pas en vacances après leur mariage. En effet, près de la moitié des couples interrogés ont fait l’impasse sur la lune de miel.

Pour ceux qui ont fait le choix du voyage, l’Europe (hors France) est la destination favorite (18 %), suivie de près par l’Hexagone (15 %). La pandémie a-t-elle amené les couples à choisir des lieux plus près de chez soi ? Il semblerait, car rares sont ceux qui sont partis pour des contrées lointaines : 4 % ont opté pour l’Afrique, 3 % pour l’Amérique du Nord, et seuls 2 % ont choisi l’Australie.

Un couple sur deux ne prévoit pas de voyage de noces

Où avez-vous passé votre lune de miel ?

À propos de l'étude

À propos de l'étude

Les Français et le mariage en 2022

Objectif : L'étude sur « Les Français et le mariage » analyse les tendances pour 2022. Elle met en lumière ce qui caractérise les mariages dans l’Hexagone, le budget moyen que les couples sont prêts à investir, leurs motivations à se marier, et bien plus encore. Pour ce faire, des couples mariés, fiancés et en relation stable ont été interrogés sur des sujets variés en rapport avec la rencontre, la relation amoureuse, le mariage et le jour J. L'étude a été réalisée pour la première fois en 2021 et est depuis renouvelée.

Échantillon : Sondage représentatif mené auprès 1 002 participants (hommes et femmes), originaires de toute la France.

Méthodologie : Questionnaire diffusé en ligne. Certaines questions étant à choix multiples, la somme des % peut-être supérieure à 100 %, car plusieurs réponses sont possibles.

Diffusion du questionnaire : 25.03.2022 – 22.04.2022

Utilisation des résultats du sondage : Les résultats et les diagrammes de l'étude peuvent être utilisés gratuitement. La faireparterie doit être citée en tant qu'auteur et un lien placé vers l’étude.